Triston Marez

Triston Marez - Country Music Mag

TRISTON MAREZ - Triston Marez

Torrez Music Group 16 avril 2021

270.230 fans mensuels sur Spotify

Au milieu d’un océan (pollué ?) d’artistes soit disant Country, il faut sa- voir trouver la pépite de ceux qui savent encore ce qu’est une pedal steel, un dobro, un fiddle ou une steel guitar. Triston Marez, natif de Houston, Texas, est incontestablement de ceux là ! De la lignée, rare, des Aaron Wat-son et autres Trent Willmon : artiste indépendant et certainement fier de l’être ! On est ici de plein pieds dans cette magnifique musique country-Tex-Mex, mélange de sonorités mexicaine et américaine (et seule possibili- té pour moi d’apprécier l’accordéon, heureusement à des millions de miles des Verchuren de ma Mère). Ajoutez à cela que le gars est auteur-composi- teur interprète et vous saurez pourquoi je l’installe tout en haut de ma liste des albums pour le mois et lui décerne sans sourciller quatre étoiles (mais p... Quand donc vais-je dépoussiérer les 5 qui trainent dans mon tiroir de- puis si longtemps ?). Et pourquoi pas maintenant ?... Ca y est, c’est fait !

Après deux EPs sortis dans la plus pure indifférence car bien évidement pas joués par les DJ’s des stations radio ‘‘Country’’ (plus pré-occupées de passer les bellâtres genre Dan+Shay ou de Florida Georgia Line et de se remplir les poches grace aux gros labels) et de nombreux singles qui, nor- malement, s’ils avaient été distribués et soutenus correctement, auraient pu gravir les marches jusqu’au Top 10 du Billboard Hot Country Singles.

A part cette présentation dithyrambique ? Attirer votre attention sur quelques morceaux qui, selon moi, sont particulièrement réussis : ‘‘If You Don’t Know by Now’’ est un pur chef d’oeuvre et ‘‘When The Neons Lies’’, un sublime duo (avec Ronnie Dunn, excu- sez du peu !). Texas Swing est une superbe chanson Tex-Mex. ‘‘Cold Cold Night’’, un magnifique Honk Tonk au rythme irrésis- tible (je vous quitte un instant pour monter danser sur mon bureau ; heureusement il est solide !). Me voila à cours de qualifica- tifs...

Heureusement je vais pouvoir en remettre une couche car, ayant réussi à joindre sa maison de disque, j’ai obtenu dix minutes après l’envoi de mon email (record à ce jour !) une interview de l’artiste.

Allez, pour finir, une fois n’est pas cou- tume, je vais m’adresser directement aux organisateurs de festivals country français et leur dire que s’ils n’engagent pas Triston maintenant, ils ne pourront bientôt plus !

C'est toujours une grosse frustration pour un créateur de site Internet de ne pas avoir de retours de ses visiteurs alors... Pas d'hésitations !

Laissez-moi une trace de votre passage sur cette page ! Merci !!!