Matériel photo

Cette page s'adresse avant tout à des visiteurs ayant déjà de bonnes connaissances en terme de photographie. Pour les autres, n'hésitez pas à me contacter, c'est avec plaisir que je vous ferais part de mes trucs & astuces et de mon expérience en terme de photo de spectacle.

Contactez-moi : contact@countrymusicmag.net

Nikon D4S, le plus solide des compagnons de mon époque argentique.

Une merveille : sur le plan esthétique, une quasi oeuvre d'art et au top (à l'époque !) de la technique.

Pour tout ceux qui souhaiteraient prendre des photos de concert, je donne à titre indicatif les différents matériels utilisés au cours des années sachant que, bien sur, les matériels Pro sont (encore) infiniment supérieurs aux smartphones les plus évolués et de dernières générations (iPhone 14 au moment où j'écris ces lignes) même si, soyons honnête, on peu réaliser de fort belles images avec ce type de matos mais... A condition (entre autres) d'être très proche de la scène. Pour ceux qui souhaiteraient s'équiper de boitiers reflex et objectifs moins onéreux, de bons résultats sont aussi possibles mais se sera plus difficile.

 

 

 

Depuis 2022

Canon Eos 1DS Mk III : un vieux rêve et mon second boitier Pro après le Nikon F4s (il y a é! ans...). Un peu juste toutefois en sensibilité avec les iso qui ne peuvent monter qu'à 1600. Et oui, acheter d'occasion un boitier de... 2012 a aussi quelques désagréments.

En une décennie, le Eos 1 DS à évolué en version Eos 1 DX Mk I, II puis III

des merveilles absolues (surtout les deux derniers !).

 

 

Depuis 2021

Nikon Df : mon premier boitier numérique ''plein format'' (capteur 24x36 mm) et encore un boitier de ouf qui reprend le look des Nikon argentiques des années 70 mais même si c'est ce qui m'a attiré au début, c'est surtout son capteur (celui du Nikon D4) et une sensibilité incroyable : on peut monter à 12.800 iso sans quasiment de grain (idéal donc pour les photos de scène). 

Equipé de mon vieux Nikon 180mm F2.8 - restauré il y a quelques années - le ''couple'' déchire !

Je me suis contenté d'illustrer cette rubrique avec les derniers boitiers avec lesquels je travaille aujourd'hui.

Et, oui, contrairement à beaucoup d'autres photographes, j'utilise indifféremment des Nikon et des Canon, les ''frères ennemies''.

HISTORIQUE DES PRECEDENTS MATERIELS UTILISES

Depuis 2020

  • Canon 7D : un boitier semi-pro absolument bluffant mais un peu limité en vidéo.
  • Objectif Canon FD 70/200mm F2,8 : une merveille absolue même si le version stabilisée serait encore mieux (mais plus chère !).

Depuis 2019

Objectif Canon EF 16/35mm F2,8 : superbe pour les plans larges. Comme toute la gamme des objectifs Pro Canon.

Depuis 2016

  • Canon 70D : très bon (aussi) pour la vidéo HD mais fragile (il a rendu l'âme après une exposition à une chute de neige en Auvergne en 2019)

Depuis 2009

  • Boiter Nikon D300 (semi-Pro) : une belle bête solide et fiable ; il fonctionne encore en 2022.

Depuis 2004

  • Boitier Nikon D70. Mon premier reflex numérique mais... Des problèmes récurrents de poussières sur le capteur !

Abandonné en 2009

Objectif Nikon 180mm F2.8 : une merveille de piqué mais largement à la ramasse concernant la vitesse de mise au point ; automatique, mais bien trop lente aujourd'hui.

Depuis 1986

  • Boitier Nikon F801 et FA, EM et F4s (Pro) en 1994
    • Boitiers argentiques Canon EF, Canon AE1, Canon A1
    • Objectifs à mise au point manuel Canon FD 28mm F2.8 ; 35mm F2 ; 50mm F1,4 ; 135mm F2,5 ; 200mm F2,8Objectif à mise au point automatique Nikon 35/135mm F3,5-4,5 pratique mais un peu juste en diaphragme...

Abandonné en 1976

Depuis 1974 :

  • Boitier Reflex argentiques Praktica LTL (fabriqué en Allemagne de l'Est avant la tombée du mur de Berlin (c'est dire si c'est vieux !)
  • Objectif Pentacon 50mm F2,8 et 200mm F4

Abandonnés en 1986